En tant que future maman, vous vous posez certainement une multitude de questions concernant votre alimentation. Est-ce sans risque de consommer ceci ou cela ? Parmi ces interrogations, une revient souvent : Puis-je manger de l’estragon enceinte ? Entre ses gouts aromatiques et ses propriétés digestives, l’estragon est une herbe qui se fait une place de choix dans nos assiettes. Mais face à l’incertitude, mieux vaut être bien informée. Cet article vous éclairera sur la consommation d’estragon pendant la grossesse.

Pourquoi l’estragon est-il apprécié ?

L’estragon, ou Artemisia dracunculus, est une herbe aromatique originaire d’Asie Centrale. Utilisée depuis des siècles pour ses multiples vertus, elle porte le doux surnom d' »herbe aux dragons ». Sa saveur anisée et légèrement poivrée en fait une excellente alliée pour relever le goût de nombreux plats, tels que le poulet rôti ou le saumon fumé.

Mais l’estragon ne se contente pas d’être un atout gourmand, il est également réputé pour ses propriétés digestives. Il soulagerait les troubles digestifs et serait efficace contre les règles douloureuses. Un argument non négligeable pour les femmes enceintes souvent sujettes à des troubles digestifs.

L’estragon pendant la grossesse : ce qu’il faut savoir

Si l’estragon est gage de saveur et de bienfaits, il est à consommer avec précaution pendant la grossesse. En effet, l’estragon contient de l’estragole, une substance qui, consommée en grande quantité, peut présenter un risque pour la santé. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) préconise ainsi une consommation modérée d’estragon pendant la grossesse.

Cela ne signifie pas pour autant que vous devez bannir totalement l’estragon de vos assiettes. Une utilisation occasionnelle et en petites quantités est tout à fait acceptable. Une cuillère à café d’estragon frais ou une goutte d’huile essentielle d’estragon mélangée à une huile végétale en guise d’assaisonnement, par exemple, ne présente pas de danger.

L’huile d’estragon et la grossesse

Parlons maintenant de l’huile d’estragon. Extraction de l’herbe, elle est riche en estragole, aussi appelé méthylchavicol. Comme nous l’avons évoqué précédemment, cette substance n’est pas sans risque lorsqu’elle est consommée en grande quantité.

C’est pourquoi l’huile d’estragon, plus concentrée que la plante fraiche, est à utiliser avec encore plus de modération pendant la grossesse. Quelques gouttes suffisent pour profiter de ses bienfaits sans risque. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à un professionnel de santé.

Des alternatives à l’estragon

Si vous préférez éviter l’estragon durant votre grossesse, sachez qu’il existe de nombreuses autres herbes aromatiques sans risque pour vous et votre bébé. Le persil, le basilic, la ciboulette ou encore le thym peuvent être de bonnes alternatives. L’important est de varier les aliments pour bénéficier de toutes les vitamines et nutriments essentiels à votre bien-être et à celui de votre futur enfant.

En conclusion, si vous êtes enceinte et que vous aimez l’estragon, pas de panique ! Une consommation occasionnelle et modérée est tout à fait possible. Cependant, en raison de sa teneur en estragole, il est préférable de limiter son utilisation et de se tourner vers d’autres herbes aromatiques. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui pourra vous apporter des conseils adaptés à votre situation.

A propos

Stéphanie Nanie

Stéphanie Nanie

Jeune maman de 30 ans, j'aime la cuisine et les voyages, vous trouverez sur mon blog mes recettes préférés. J'ai à coeur de partager mes aventures avec vous <3

20 recettes veggies à faire à la maison
+200 recettes
+30 recettes
+ 47 recettes