Régime alimentaire et viande rouge

Une étude britannique a montré qu’une consommation réduite de viande réduit le risque de tous les types de cancer, mais suggère également qu’une alimentation, pour être saine, doit inclure une grande quantité de légumes, de fruits et de grains entiers.

Diète

Des recherches approfondies ont montré que les régimes qui excluent ou réduisent la consommation de viande présentent des avantages importants pour la santé, tels qu’un risque réduit de maladies chroniques, de diabète de type 2 et de maladies cardiaques. En particulier deux recherches majeures – EPIC-Oxford Et Étude sur la santé adventiste-2 – ils ont également suggéré que les régimes végétariens (à l’exclusion de la consommation de viande et de poisson) ou de fruits de mer (où la seule viande que vous mangez est celle du poisson ou des fruits de mer) peuvent être liés à un risque réduit de cancer en général. Cependant, pour des sites de cancer spécifiques, les preuves scientifiques sont encore limitées aujourd’hui.

À cet égard, un groupe de chercheurs de l’Unité d’épidémiologie du cancer deL’université d’Oxford a décidé de lancer une étude dans le but d’étudier les associations possibles entre les régimes végétariens et non végétariens et le risque de tous les cancers, en particulier les plus fréquents au Royaume-Uni (cancer colorectal, cancer du sein post-ménopausique et cancer de la prostate), et explorer le rôle de médiateurs potentiels entre ces associations. L’étude a été publiée dans Médecine BMC.

j’étudie

Les chercheurs ont mené une vaste analyse à l’aide de données provenant de Étude de la biobanque britannique (une base de données d’informations génétiques et sanitaires détaillées sur près de 500 000 Britanniques). Les participants, âgés de 40 à 70 ans, recrutés entre 2006 et 2010, ont rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire, y compris la fréquence à laquelle ils mangeaient des aliments tels que la viande et le poisson, et ont été suivis via leurs dossiers pendant 11 ans dans des cliniques pour comprendre comment leur état de santé avait changé. au cours de cette période. Les participants ont été classés en quatre groupes selon le régime qu’ils suivaient. Environ 53 % étaient des mangeurs réguliers de viande (ils mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine). 44 % supplémentaires consommaient de la viande, mais en moindre quantité (cinq fois ou moins par semaine). Un peu plus de 2 % suivaient un régime à base de poisson, tandis qu’un peu moins de 2 % suivaient un régime végétarien ou végétalien (à l’exclusion de tout aliment d’origine animale, comme la viande, le poisson, le lait et ses dérivés, les œufs et le miel).

Enfin, les analyses ont été ajustées en fonction d’autres facteurs de risque de cancer, tels que l’âge, le sexe, le tabagisme, la consommation d’alcool et le statut sociodémographique.

Manger peu de glucides fait-il vraiment maigrir ? La vérité dans une étude

En complément de ces découvertes, l’intégration d’autres aliments sains comme l’huile d’olive peut aussi contribuer à réduire le risque de maladies cardiaques. Une consommation quotidienne modérée d’huile d’olive, comme le suggère cet article, peut aider à prévenir non seulement les crises cardiaques mais aussi les accidents vasculaires cérébraux. Adopter une alimentation diversifiée et équilibrée, riche en fruits, légumes, grains entiers et huiles saines tout en réduisant la consommation de viande peut ainsi constituer une stratégie efficace pour une meilleure santé globale.

Manger moins de viande réduit le risque de tous les types de cancer

Les chercheurs ont découvert que par rapport à ceux qui mangeaient régulièrement de la viande, les participants à l’étude qui mangeaient peu de viande par semaine avaient un risque de cancer réduit de 2 %, tandis que ceux qui suivaient un régime de fruits de mer ou végétarien, le risque était réduit de 10 %, respectivement. .

Manger moins de viande réduit de 9 % le risque de cancer colorectal

Les chercheurs ont ensuite analysé la corrélation entre l’augmentation de la consommation de viande et le risque de développer les trois cancers les plus courants observés au Royaume-Uni (cancer colorectal, cancer du sein post-ménopausique et cancer de la prostate). L’analyse a révélé que ceux qui mangeaient peu de viande avaient un risque de cancer colorectal de 9 % inférieur à ceux qui mangeaient régulièrement de la viande. En confirmation de cela aussi Recherche précédente qui avaient montré que notamment la consommation de grandes quantités de viandes rouges et transformées était associée à un risque accru de cancer colorectal.

Le régime végétarien réduit le risque de cancer du sein post-ménopausique de 18%

Les chercheurs ont également découvert que les femmes qui suivaient un régime végétarien avaient un risque de cancer du sein post-ménopausique de 18 % inférieur à celles qui mangeaient régulièrement de la viande. Cependant, cette association était largement due au poids corporel moyen inférieur observé chez les femmes végétariennes. À cet égard, des études antérieures avaient montré qu’être en surpoids ou obèse après la ménopause augmentait le risque de cancer du sein. Cependant, aucune association significative n’a été observée entre le risque de cancer du sein post-ménopausique et un régime à base de poisson ou pauvre en viande.

Par ailleurs, réduire notre consommation de viande ne contribue pas seulement à notre santé, mais aussi à la préservation de notre planète. L’agriculture animale est l’un des principaux contributeurs aux émissions de gaz à effets de serre, ainsi qu’à la déforestation et à la pollution de l’eau. En adoptant une alimentation basée principalement sur les plantes, nous pouvons donc faire une différence significative dans notre impact écologique. Cependant, une alimentation végétalienne doit être bien planifiée pour éviter les carences nutritionnelles. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de faire des changements majeurs à votre régime alimentaire.

Les régimes végétariens et à base de poisson réduisent le risque de cancer de la prostate

Enfin, les chercheurs ont observé que ceux qui suivaient un régime végétarien ou de fruits de mer avaient également un risque plus faible de cancer de la prostate (20 % et 31 % de moins, respectivement) que les mangeurs de viande habituels. Mais on ne sait pas si cela est dû au régime alimentaire ou à d’autres facteurs, tels que le dépistage du cancer.

Les limites de l’étude

Il s’agit d’une observation, ce qui signifie qu’il n’a observé que des changements dans la santé des participants sans leur demander de modifier leur alimentation. Il est donc difficile de savoir avec certitude si les liens observés sont directement causés par l’alimentation ou d’autres facteurs. Bien que les chercheurs aient ajusté les résultats pour d’autres causes importantes de cancer, telles que le tabagisme et la consommation d’alcool, il est toujours possible que d’autres facteurs aient influencé les résultats définitifs. Une autre limite de l’étude est également due au fait que la plupart des participants (environ 94%) étaient de race blanche. Cela signifie qu’on ne sait pas si l’association trouvée entre une consommation de viande plus faible et un risque réduit de viande est également valable dans d’autres groupes ethniques.

« Il sera important pour les études futures – ont déclaré les chercheurs – d’examiner une population plus diversifiée, ainsi qu’un plus grand nombre de végétariens, de pêcheurs et de végétaliens pour comprendre si ce lien entre le risque plus faible de cancer et ces types de régimes est aussi fort que nous l’avons observé « .

Exclure la viande ne rend pas nécessairement une alimentation plus saine

Éliminer ou réduire la viande rouge et transformée, surtout, ne suffit pas pour avoir une alimentation plus saine. Par exemple, ceux qui suivent un régime végétarien ou de fruits de mer peuvent encore manger des quantités insuffisantes de fruits et légumes et de grandes quantités d’aliments raffinés et transformés, qui sont nocifs pour la santé. La plupart des études montrant une association entre un risque plus faible de cancer et une alimentation végétarienne ou à base de fruits de mer suggèrent également qu’une consommation plus élevée de légumes, de fruits et de grains entiers explique pourquoi ce risque plus faible.

Par conséquent, les chercheurs recommandent à chacun de limiter au maximum la consommation de viande rouge et transformée – qui comme d’autres études l’ont montré augmentent également le risque de cancer notamment du côlon – et de suivre une alimentation riche en céréales complètes, légumes. , fruits et légumineuses, tout en contrôlant un poids corporel sain afin de réduire le risque de tous les types de cancer.

Les directives italiennes pour une alimentation saine

Le Centre de recherche sur l’alimentation et la nutrition (CREA) a élaboré une série de règles avec des suggestions utiles afin de favoriser la prévention des facteurs de risque pour la santé liés à la nutrition, et ainsi favoriser une alimentation saine et équilibrée. Voici, en résumé, les règles qui sous-tendent une alimentation saine :

  • Contrôlez votre poids et restez toujours actif ;
  • Mangez plus de céréales, de légumineuses, de légumes et de fruits ;
  • Quant aux matières grasses, choisissez la qualité et limitez la quantité ;
  • Procurez-vous des sucres, des sucreries et des boissons sucrées ;
  • Buvez beaucoup d’eau tous les jours;
  • Attention à ne pas dépasser les doses de sel recommandées ;
  • N’abusez pas des boissons alcoolisées;
  • Variez souvent vos choix à table en respectant le juste équilibre entre les macronutriments ;
  • Vérifiez attentivement l’étiquette des aliments;
  • Combinez beaucoup d’aliments végétaux (fruits, légumes, légumes et légumineuses) avec quelques produits animaux dans votre alimentation pour contribuer à la durabilité des régimes alimentaires.


A propos

Stéphanie Nanie

Stéphanie Nanie

Jeune maman de 30 ans, j'aime la cuisine et les voyages, vous trouverez sur mon blog mes recettes préférés. J'ai à coeur de partager mes aventures avec vous <3

20 recettes veggies à faire à la maison
+200 recettes
+30 recettes
+ 47 recettes